ERROR: Could not able to execute .
person_outline Me connecter close
Fermer
Shop Life Réussite Africa Vidéos News Chroniques Publier mon article
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Shop
Life
Réussite
Africa
Vidéos
News
Chroniques
English

video_libraryAbonnez-vous


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Comment échapper à l’emprise des gens malsains pour vivre mieux ? - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent

save

Enregis.
share
@


Partager

Comment échapper à l’emprise des gens malsains pour vivre mieux ?

Société et style de vie

Efforcez-vous de toujours voir le bon côté de ce que vous faites. Dès lors que vos voix intérieures parleront plus fort que les vois à l’extérieur, vous aurez atteint un plus haut degré de maîtrise sur vous-même.

Mis à jour le 23 janvier 2021, Seytoo
Comment échapper à l’emprise des gens malsains pour vivre mieux ?

Vous êtes de bonne humeur et la journée s’annonce radieuse. Et puis soudainement vous avez l’impression qu’on a sapé votre moral et votre énergie. Quelle est la cause de ceci ? Vous avez simplement rencontré quelqu’un ayant une mauvaise attitude qui a jeté un voile noir sur votre propre humeur. Bien que cela puisse être un choix personnel d’essayer d’aider ceux qui sont de mauvaise humeur, ce n’est pas toujours facile à faire, car les émotions sont contagieuses, nous sommes programmés pour compatir avec ceux qui nous entourent et pour nous connecter à leurs émotions.

Les humeurs et pensées négatives d’une personne malsaine sont persuasives ; stress, colère, tristesse, apitoiement, leur vision même du monde est teintée de négativité. Si vous êtes quotidiennement confronté à des personnes malsaines dans votre vie, cela peut influer sur votre propre personnalité et attrister même les plus optimistes. Des émotions négatives permanentes peuvent provoquer des maladies et réduire l’espérance de vie ; les personnes malsaines sont mauvaises pour leur santé et pour la vôtre. Comme la tristesse appelle la tristesse, les gens tristes vont essayer de vous entraîner dans leur négativité. À charge pour vous de vous défendre, d’apprendre à vous libérer des attitudes malsaines qui vous entourent, et d’entretenir votre vision saine, épanouissante et optimiste de la vie.

Découvrez quelle est votre attitude vis-à-vis de la vie en général. Il est inutile de lutter pour progresser et réussir, si vous êtes vous-même imprégné d’une énergie négative qui vous tire en arrière. Prenez les choses en mains. Si votre comportement prend la direction de l’apitoiement sur soi-même (lorsque vous vous victimisez) et du pessimisme, il faut redresser le tir et faire le choix d’adopter une attitude et une vision optimiste. La vie vous donnera ce que vous attendez d’elle, il faut donc que vous attentes soient à la fois mesurées et inscrites dans un cadre positif. Cela commence lorsque vous cessez de rendre les autres responsables de vos échecs et de vos malheurs.

Apprenez à ressentir les ondes qui vous entourent. En apprenant à vous connaître, il faut apprendre à savoir comment vous vous sentez lorsque des gens malsains vous entourent. Vous le savez probablement déjà, mais apprenez à le faire consciemment. Par exemple, pensez à comment vous vous sentez quand vous entrez dans un magasin où tout le monde est amical et cherche à engager la conversation. Puis imaginez-vous dans un magasin où l’ambiance est lourde, où les vendeurs grognent à peine un bonjour, qu’ils donnent l’impression d’avoir mieux à faire que de s’occuper de vous, de vous en vouloir, et de souhaiter être n’importe où ailleurs. Les deux énergies sont très différentes et vous le percevez immédiatement. Il s’agit des mêmes personnes ; vous allez apprendre à remarquer consciemment si vous vous sentez enjoué ou déprimé par les personnes autour de vous et vous pourrez ainsi décider de la meilleure façon de réagir lorsque vous reconnaissez ces sentiments.

Reconnaissez les différents types de personnes malsaines. Nous avons tous nos jours sans, et chacun de nous peut être déprimé de temps en temps. Néanmoins, pour les gens malsains, la déprime semble être permanente et la colère, la tristesse deviennent des parties intégrantes de leur personnalité plutôt que des états d’esprit passagers. Voici quelques types de personnalités malsaines à surveiller :

En colère contre la vie : une personne qui est toujours énervée, en colère, en train de crier, susceptible est malsaine. Ils ont besoin de beaucoup d’aide, mais vous n’avez pas à être leur souffre-douleur. En restant avec eux, vous allez également devenir coléreux, voir le mal partout, et avoir peur en permanence.

Le monde est pourri : une personne qui perçoit la vie de cette façon est toujours déprimée et voit toujours le mauvais côté des choses. Ils adorent être entourés de gens qui voient tout en noir, qui acquiescent à leurs paranoïas et théories du complot. Étrangement, ces personnes ont tendance à mettre leurs malheurs en compétition, et à essayer de minimiser les malheurs des autres. Ils voient les erreurs des autres comme de graves transgressions (et leur pardonnent rarement), craignent qu’on les abandonne, ils vivent avec l’impression permanente que le destin est contre eux et n’ont pas d’espoir. Comme ils ne se sentent pas capables de changer, ils cherchent à vous entraîner avec eux.

Ceux qui cherchent à se faire remarquer : peu sûrs d’eux, incapable de mesurer leur valeur, émotionnellement immatures, ce sont des pots-de-colle. Ils veulent votre attention, et ils la veulent tout de suite et maintenant, il faut qu’ils soient au centre de tout. Le besoin permanent de ces personnes d’être écoutés et secourus va vous épuiser. Leur incapacité à s’arrêter un long moment pour porter un regard objectif sur eux-mêmes va les pousser à pomper l’énergie et à envahir la vie des autres, c’est-à-dire la vôtre.

Les concierges : Quand votre propre vie est un échec, racontez partout les malheurs des autres pourrait être le mantra de ces personnes. Ou lieu de garder les secrets et d’être un soutien, ces gens laissent leur jalousie prendre le meilleur d’eux-mêmes plutôt que de tirer le meilleur d’eux-mêmes de leur jalousie. Malheureusement, il peut être excitant au début d’écouter les ragots, mais c’est comme un pic d’adrénaline : le pic retombe vite et les effets pervers blessent tout le monde. Si vous vous êtes fait prendre au piège des ragots et que vous les avez écoutés ou colportés, ne culpabilisez pas à cause de votre complicité. Pardonnez-vous, promettez-vous de toujours parler en bien des autres à partir de maintenant, et éloignez-vous de ceux qui médisent.

Les peureux : ces personnes sont pleines d’inquiétudes, d’anxiétés, de peurs, de « que se passera-t-il si… ». Tout dans leurs vies, que ce soit leur entourage ou le fait de traverser la rue, est porteur de peur ou d’angoisses potentielles, et malheureusement, cet état d’esprit est très contagieux.

Observez les gens qui vous entourent (ou que vous attirez). À l’aide de la liste ci-dessus, analysez vos amis, votre famille, vos collègues, et décidez objectivement si ces gens sont bons pour votre bien-être et votre santé mentale. Vous poussent-ils à donner le meilleur de vous-même ou se servent-ils de vous comme d’une éponge pour tous leurs problèmes et leurs malheurs ? Si c’est le cas, pour votre équilibre, laissez-les tomber. Cela sera peut-être très difficile au début à cause de leurs attentes et du sentiment de devoir qui se tisse au fil des relations, mais rester avec des gens qui vous entraînent sans cesse dans le malheur ne sera jamais récompensé. Éloignez-vous poliment d’eux en les fréquentant moins jusqu’à une distance de sécurité qui pourra être maintenue. Vous avez besoin de temps pour mieux vous préserver, retrouver votre optimisme, votre espoir, et votre énergie.

Un de nos instincts est d’imiter ceux avec qui nous sommes. Il s’agit d’une technique de survie sociale. Si le miroir en face de nous est trouble, négatif, manque d’estime personnelle, mieux mettre un drap dessus et s’en éloigner pour se protéger. Souvenez-vous que vous pouvez changer, mais que vous ne changerez pas les autres, ne vous enlisez donc pas en vous disant que vous êtes responsable d’eux ou en ayant pitié. Vous ne pouvez vraiment aider une personne négative que si vous n’êtes plus influencée par elle.

Adoptez une oreille sélective dans toutes les conversations. Faites en sorte de ne retenir que le positif et les aspects constructifs de la discussion. Entraînez votre esprit à rejeter consciemment les côtés négatifs. Il s’agit de choisir ce sur quoi vous voulez vous attarder ; autorisez les aspects positifs à compter plus pour vous, concentrez-vous sur ceux-ci seulement. Quand votre interlocuteur cherche vraiment à être négatif, retournez-lui de l’énergie et des paroles positives et des encouragements. Si la personne en face de vous lutte pour réfuter systématiquement vos propositions positives, il est clair que vous n’êtes pas en train de vous laisser gagner par son côté obscur !

Choisissez un signe personnel pour vous rappeler de détecter les conversations négatives et les mauvaises ondes qu’on vous envoie. Cela peut être le fait de se tirer une mèche de cheveux, de planter un ongle dans la paume de sa main, de se frotter le poignet, de se tapoter les genoux, etc. Ce petit geste est un mécanisme de protection pour vous rappeler de remarquer consciemment qu’on vous envoie de la négativité et qu’il faut faire un effort conscient pour ne pas la laisser s’immiscer dans vos propres pensées et humeurs.

Si vous parlez avec des gens qui vous font des reproches, mettez les choses en perspective. Lorsque les gens malsains veulent rendre les autres responsables d’une situation, restez calme, insistez sur le fait que le plus important est de résoudre le problème et non de savoir à qui en revient la faute. Chercher un coupable ne fait pas avancer les choses, fait perdre du temps et éloigne de la solution. Tenez-vous-en aux faits et insistez sur les actions à entreprendre pour résoudre le problème. Si la personne qui vous fait des reproches s’énerve ou devient violente, écartez-vous et laissez-lui le temps de se calmer.

Faites montre d’empathie et de compassion envers ceux qui recherchent et répandent la peur. Évitez de vous exposer à leurs discours effrayants en leur retournant leurs propos négatifs. Par exemple, s’ils insistent sur le fait que votre start-up va faire faillite, répondez : « et si ce n’était pas le cas ? » Aidez-les à percevoir les opportunités plutôt que les aspects négatifs. Et lorsqu’ils finissent par vous influencer, voyez leur peur comme une sorte de désespoir, répétez-vous qu’il s’agit de « leur » réaction, pas de la vôtre, et que vous pouvez rester déterminé et fidèle à votre but.

Souvenez-vous que les émotions négatives sont toujours limitées dans le temps ; elles ne durent pas. Vous n’êtes pas obligé de continuer à porter le poids de la négativité sur vos épaules après la fin de la rencontre.

Développez un bon état d’esprit. Vous pouvez y arriver en acceptant qu’on ne puisse pas changer certaines choses. Laissez les événements passés à leur place : dans les archives closes de votre mémoire. Si vous avez du mal à tourner la page, vous pouvez demander de l’aide pour passer définitivement au chapitre suivant. Vous empêchez ainsi les pensées négatives de gâcher et de contrôler votre personnalité présente et future. Pour échapper à la négativité, il faut comprendre et apprendre à accepter les événements passés comme des leçons qui aident à grandir plutôt que comme la cristallisation de votre personnalité dans le temps. L’acceptation de soi fait partie de ce bon état d’esprit, car elle vous permet de tourner la page, et de libérer votre corps et votre esprit pour qu’ils atteignent un mode de vie plus sain et fructueux.

Pratiquez des activités qui vous aident à vous construire. Il peut s’agir de la méditation, du yoga, de la réflexion sur la nature, des arts martiaux, des sports d’endurance, de loisirs qui vous épanouissent, etc. Trouvez quelque chose qui vous calme, vous permette de vous recentrer, et dans laquelle vous puissiez vous retirer quand vous avez besoin de retrouver de l’énergie.

Connaissez vos besoins et vos désirs. Prenez le temps de décrypter ce qui est important pour vous. Apprenez à savoir ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas et à vous faire une idée de ce à quoi vous voudriez ressembler dans le futur. Inscrivez noir sur blanc vos projets, et affichez-les au mur pour vous servir de rappel et vous permettre de rester concentré sur vos objectifs. Cela vous aidera aussi lorsque, le temps passant, vous aurez la tentation de retomber dans vos vieilles habitudes négatives. Le fait de savoir ce que vous voulez dans la vie va surtout vous empêcher de vous raccrocher aux attentes que les autres ont de vous en vous convainquant qu’il s’agit de vos propres attentes. Restez toujours ouverts à ce que les autres ont à vous dire, mais ne vous laissez pas influencer par ce qui ne cadre pas avec vos besoins et vos désirs ou par ce qui vous empêche d’être vous-même.

Restez fidèles à vos convictions et assumez-les. Les doutes, les regrets, les appréhensions des autres ne doivent pas vous influencer ou modifier le chemin que vous choisissez dans la vie. Il est fréquent d’entendre des réflexions comme « mes parents voulaient que je fasse ceci, donc je l’ai fait » ou « mon épouse voulait s’installer dans telle ville, donc nous y sommes allés », et de voir la personne qui les prononce s’exprimer comme si sa vie avait été déterminée par les décisions de quelqu’un d’autre. Il y a aussi le sempiternel « si j’avais agi différemment, maintenant je serais riche, célèbre, mais telle personne m’en a empêché ». Aucune de ces pensées n’est constructive pour la personne que vous êtes maintenant, ne vous servez pas des autres et de leurs goûts comme excuse à votre manque de valeurs morales et de croyances propres. Si vous êtes confiant et fidèle à vos propres croyances, vous arriverez là où vous voulez aller. Encore une fois, écoutez les autres, mais avec discernement. Essayez aussi de garder vos distances avec les gens qui vous perturbent.

Parfois, il faut savoir faire des compromis avec vos proches ou avec ceux qui influent sur votre vie professionnelle, mais faites-le en toute connaissance de cause, et non parce qu’une personne malsaine vous force à suivre ses choix.

Trouvez des gens sains. Comme chacun le sait, l’être humain est une créature sociale. Le temps passant, vous allez vous habituer au fait d’être heureux et chercher à créer des liens. En maintenant en permanence un état d’esprit positif et en refusant de vous laisser gagner par la négativité, vous vous rendrez peu à peu compte que vous attirez des gens dans le même état d’esprit. Fréquentez des gens qui vous aident à développer un corps et un esprit sain, plus vous passerez du temps avec des gens optimistes, enjoués et joyeux et plus vous sentirez heureux et gai. Leur attitude positive et saine est communicative. De même, lorsque quelqu’un ou quelque chose met en péril votre paix intérieure et vous énerve, si vous réussissez à poliment le contrecarrer, c’est que vous êtes sur la bonne voie pour une vie plus paisible.

Passez le flambeau. Servez-vous de l’exemple des personnes les plus positives de votre entourage pour vous guider loin des habitués des pensées malsaines. Devenez à votre tour plus optimiste en voyant les autres sous leur meilleur jour et en leur faisant des compliments. Soyez à l’origine d’une « chaîne d’émotions positives » en étant enjoué dans vos rapports avec les autres : faites des compliments et acceptez-en volontiers en retour, regardez les gens dans les yeux et souriez.

Ne faites qu’un avec votre environnement et vos besoins. Cela peut être difficile au début, mais à force de tout voir comme une bénédiction et de toujours voir les aspects positifs, les choses vont se mettre en place. Un esprit calme et concentré est plus intelligent et produit des pensées sensées.

Efforcez-vous de toujours voir le bon côté de ce que vous faites. Dès lors que vos voix intérieures parleront plus fort que les vois à l’extérieur, vous aurez atteint un plus haut degré de maîtrise sur vous-même.

Si les gens pensent que vous êtes antisocial ou arrogant, cela importe peu ; ces termes sont souvent employés à l’encontre de ceux qui luttent pour se faire une place dans le monde et pour s’améliorer. Il faut que vous deveniez la personne la plus importante de votre vie. Si leur présence vous cause des peines injustifiées, vous êtes mieux sans eux et s’éloigner n’est ni déloyal ni snob. Souvenez-vous que les gens malsains essaieront de vous convaincre de vous percevoir d’une façon qui cadre avec leur point de vue négatif sur le monde ; mais leur jugement est faussé, il s’agit en réalité d’une excuse à leur comportement et non d’une description objective de qui vous êtes.

Trouvez chaque jour une chose pour laquelle vous puissiez être reconnaissant. Efforcez-vous de le faire jusqu’à ce que cela devienne une habitude dont vous ne pouvez plus vous passer. Grâce à cela, vous chasserez les mauvaises rencontres de votre esprit et les remplacerez par des pensées joyeuses, harmonieuses, productives.

En gardant en tête les étapes ci-dessus, votre esprit restera sur ses gardes contre ceux qui, sciemment ou non, vous dépriment ou sèment le doute sur votre potentiel et vos capacités.



Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


Seytoo par eMail
Améliorez votre vie par Email.

Shop
Life
Réussite
Africa
Vidéos
News
Chroniques
English




SEYTOO.SHOP - Shopping for love.

À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.