person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Comment la télévision manipule nos convictions ? - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Comment la télévision manipule nos convictions ?

Société et vie personnelle

Pour faciliter son respect aux ordres, il faut lui faire sentir la force du site de ceux qui le parrainent ainsi que la force de leur volonté, mettant l'accent sur ?

Mis à jour le 21 octobre 2020, Seytoo
Comment la télévision manipule nos convictions ?

De nombreuses personnes, en regardant leurs enfants braquer leurs regards à l’écran, deviennent hanter d’un fort désir de détruire la télévision, surtout quand ils voient une scène d’amour grave qui vient violer leur enfance, ou quand ils chercher à suivre une série passionnante sur la criminalité et la façon de sa mise en œuvre.

Les points négatifs intellectuels, s’échappant de certains programmes et films télévisés, sont bien connus chez tout le monde, et leurs effets sont clairs et concrets aux yeux des gens, ainsi ils augmentent et se développent en fonction de l'ouverture de la communauté ou sa fermeture.

Sawsan Khaled, étudiante à l'Université Roi Fayçal, pense que le fait qu’elle suivait les série et les films depuis son enfance, a conduit à une distorsion de ses propres convictions, et dit : « J'ai entendu quand j’étais enfant de huit ans, que mon grand frère souffrait de problèmes à l'école, bien que j'étais en deuxième année primaire, j’étais sur le point de faire un pas audacieux, en raison de l'impact des feuilletons suggérant que les hommes ont peur des femmes, et répondent à toutes leurs volontés, parce que je suis une femme et belle ».

Elle ajoute : « Voilà ce que mon petit cerveau m’avait dit : va et parle avec les enseignants de ton frère, ils auront peurs de toi et ton frère sera bien traité, ils cesseront ainsi de le harceler et lui changeront de classe ». J’avais insisté de partir à l'école des garçons après la fin des heures scolaires, si j’avais divulgué la tâche à l'un de mes frères avant la mise en œuvre, des conséquences désastreuses allaient parvenir ».

Beaucoup de parents et d’éducateurs n’apprécient pas les programmes exposés pour les jeunes, car la plupart d'entre eux ne sont pas à l'origine destinés pour eux, ce sont des programmes étrangers enveloppés de valeurs étrangères ayant leur gravité sur notre culture islamique, et sans doute que la répétition des programmes, offrant la même idée avec une diversification simple, a selon leur opinion, un impact profond et fort en eux.

En outre, ce qui effraie la plupart des parents sont les films et feuilletons remplis de meurtres, de crimes, de violence, de destruction, de terrorisme, de mutilation, de vengeance horrible et d’agression odieuse, tel un générateur de personnalités déviantes, poussant l'enfant à l’imitation et la simulation.

Par conséquent, le spécialiste psychologique Ahmed Hassan Al Said, prévient de regarder des films violents et des films qui publient de fausses informations, disant que la TV est le troisième éducateur après les parents et l'école.

Il ajoute : « Les enfants attachés frénétiquement à la TV, et leur addiction dès qu’ils se réveillent jusqu’à dormir, de sorte qu’ils ne mangent ni boivent que devant l’écran, nuiraient à leur mentalité qui acquiert leur comportement par l’imitation et la simulation ».

La spécialisée psychosociale Siham Ali Yassine dit : « L'étape la plus dangereuse où l'âge est très affecté par la télévision, est de deux à cinq ans, où ça désactive les muscles oculaires ainsi que toutes les compétences de l'enfant, lui donnant une autre conception du monde ».

Mme Yassine a décrit la TV comme « le premier éducateur, et l'outil le plus influent ». D'autre part, elle a confirmé que les causes d’obésité chez de nombreux enfants sont parfois derrière leurs amaigrissement et faiblesse, quand ils perdent leur appétit et le désir de manger, entraînant de même une perturbation du système nerveux de l'enfant, le rendant nerveux et tendu, contribuant à la corruption de son affection quant à ses parents et à la destruction de sa culture.

Elle a constaté ainsi que la mère doit être consciente, elle doit chercher à occuper le temps de son enfant par de choses importants, à adopter une relation d’amitié avec lui, à s’éloigner des cris et des coups et de tout ce qui la rend autoritaire dans ses yeux, et à lui fournir l’espace pour jouer et une journée pour sortir et se promener, tout en développant ses compétences sociales. Pour tout cela, il est impératif qui les parents mettent un programme pour que le jeu soit délibéré et intentionnel, et par lequel les parents peuvent guider leur enfant de la façon qu’ils désirent, et peuvent aussi planifier son futur professionnel, culturel et religieux, en fournissant en conséquence des outils industriels associés aux professions et au jeu. Notant que l’enfant regarde la télévision pour profiter, alors s’il remplit son temps libre par quelque chose qu’il aime, il n’aura plus besoin de la télévision.

La spécialiste psychologue confirme la nécessité de ne pas exagérer en l'empêchant de regarder la télévision, puisque tout ce qui est interdit est souhaitable, ce qui peut l’entraîné à la curiosité, soulignant la nécessité d'un dialogue pacifique, « même s’il a commis un comportement erratique ».

Commentaire

La télévision occupe à l'heure actuelle une grande partie de la superficie de la vie des petits et des grands, et il est difficile de s'en passer et l'ignorer, surtout qu’elle porte des points positifs et négatifs, utiles et inutiles.

Son Eminence, l’Autorité religieuse Sayed Mohammad Hussein Fadlallah (ra) a parlé du rôle des parents au sujet de leur enfant, et montre que l'enfant a une grande portabilité d’imiter, donc, il est impératif que les parents utilisent des méthodes sages afin de le retirer de l’imitation de mauvais comportements, se référant aux bons et mauvais d’entre eux, et lui développant son esprit critique, afin d'apprendre à différencier les choses.

Ailleurs, Son Eminence dit : pour changer les mauvaises habitudes acquises par l'enfant, nous avons besoin de connaître leur fondement. Par conséquent, il est impératif pour nous d’enlever tout mauvais comportement de l'enfant, d’étudier tous les aspects de son caractère, et tous les effets négatifs ou positifs qu’il cherche de l'extérieur, pour définir ensuite les méthodes nous permettant d'entrer dans son monde de l'intérieur, comme est le cas dans le traitement de tout mauvais comportement chez les adultes.

Quant à l'importance de la manière dont nous nous adressons à l'enfant lorsque nous le guidons à un comportement approprié, Son Eminence dit : pédagogiquement, nous pourrions avoir besoin de constater l'existence de problèmes liés au destin de l'enfant, où il n'a pas la liberté de faire ou de laisser ce qu'il veut, surtout au stade où nous concentrons et fixons les éléments de sa personnalité, et promouvant également un sentiment de sécurité chez l'enfant. Pour faciliter son respect aux ordres, il faut lui faire sentir la force du site de ceux qui le parrainent ainsi que la force de leur volonté, mettant l'accent sur ? Le respect de la liberté personnelle de l'enfant quant à sa conviction, en utilisant la méthode où l’enfant sent que sa conformité aux ordres du père ou de l’enseignant, découle d’une volonté personnelle, plutôt que d’un commandement émis par un site supérieur.


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.