person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
« J’ai pris le mauvais chemin. Tout est de ma faute… », pourquoi vous sentir coupable ? - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

« J’ai pris le mauvais chemin. Tout est de ma faute… », pourquoi vous sentir coupable ?

Société et vie personnelle

Allez, j’affiche un beau sourire (pour donner l’illusion du bonheur) et je me dis que tout va bien dans ce monde merveilleux (que j’ai hâte de quitter).

Mis à jour le 23 octobre 2020, Moussa Seye
« J’ai pris le mauvais chemin. Tout est de ma faute… », pourquoi vous sentir coupable ?

J’ai pris le mauvais chemin. Tout est de ma faute. Chaque jour cette pensée m’obsède. Je me sais impardonnable. D’ailleurs, je ne suis pas certain de vouloir être pardonné un jour, car à mes yeux, je ne le mérite pas. Je veux payer pour mes erreurs, payer de ma vie s’il le faut…

« Je m’abîme d’être moi-même ». Mes insomnies me dévorent peu à peu. J’ai l’impression de ne plus conduire ma vie, de n’être plus qu’un fantôme.

Plus rien n’a de sens, plus rien ne va. J’évolue dans un chaos perpétuel, dans une bulle de chagrin et de douleurs.

Je n’ai plus le moindre désir. Je me sens réellement plus mort que vivant. J’ai désormais une pierre à la place du cœur. En moi ne reste que des regrets, de la peine, de la honte, des remords et un profond dégoût de moi-même.

Voilà ce qu’est devenue ma vie.

Aujourd’hui, je me dis que je n’ai pas su voir que j’avais de la chance. J’ai commis tant d’erreurs. J’avais tout, pourtant je ne le voyais pas. Je ne me cherche pas d’excuses.

A partir d’aujourd’hui, je vais souffrir en silence ! Je vais me forcer à afficher un sourire de façade pour cacher les dégâts intérieurs. Je vais faire semblant, faire comme si je m’aimais vraiment.

Pardonnez-moi si je suis encore plus distant qu’auparavant mais c’est déjà compliquer de vivre avec moi alors vivre avec les autres est au-dessus de mes forces. Si je cherche à ne plus avoir à dire bonjour, si j’évite les regards, c’est uniquement parce que je m’en veux, parce que je ne supporte pas celui que je suis devenu. Je ne sais toujours pas si j’ai bien fait de ne pas mettre fin à mes jours… Tous les jours, je me pose la question et je regrette de ne pas avoir sauté le pas. Si la vie est souffrances, je suppose que la mort est délivrance. La solution est-elle de s’ouvrir les veines quand on pense qu’il n’y a plus rien à espérer et plus rien à perdre ? Je ne le sais pas. Je me pose quotidiennement ces questions, sans trouver les réponses.

La vérité, c’est que : rien n’a plus d’importance…

Voilà, je mets un terme à ces longs mois d’apitoiement sur mon sort. Désormais, je vais juste faire semblant de vivre. Ne me demandez plus jamais si je vais bien. La réponse serait forcément un mensonge… car que répondre d’autre mise à part « oui, ça va » alors que tous les jours j’ai la tentation de me détruire.

Allez, j’affiche un beau sourire (pour donner l’illusion du bonheur) et je me dis que tout va bien dans ce monde merveilleux (que j’ai hâte de quitter).

Ca va être dur de faire semblant mais je le dois… Personne ne doit souffrir pour moi.


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.