person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
La polygamie est-elle une fatalité ou une obligation ? - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

La polygamie est-elle une fatalité ou une obligation ?

Société et vie personnelle

Un homme n’a pas le droit de mettre deux femmes ensemble pour qu’elles passent leur vie à se battre et à s’auto détruire. Ce n’est pas la peine».

Mis à jour le 28 octobre 2020, Salimata Fofana
La polygamie est-elle une fatalité ou une obligation ?

La question de régime monogamique ou polygamique devient de plus en plus une préoccupation dans notre société. Aussi bien dans la monogamie que dans la polygamie, les femmes sont confrontées à des pressions d’ordre moral et psychologique d’abord de la part du mari, ensuite des parents de ce dernier. Il faut donc que chacun prenne ses responsabilités, surtout les hommes, pour que la femme puisse s’épanouir dans son foyer afin de bien s’occuper sans contrainte de l’éducation de ses enfants. La question intéresse bien des citoyens qui donnent ici leurs avis.

Salimatou Traoré, présidente d’une association : « La question de régime est du au destin auquel personne n’échappe. Je pense que personne ne choisit d’être polygame ou monogame. Par ailleurs, les femmes qui sont mariées sous le régime de la monogamie ne se comportent pas souvent très bien, alors qu’elles doivent bien se comporter pour éviter que leur mari leur impose une autre femme ou le divorce. De l’autre côté aussi, les femmes qui sont mariées sous le régime de la polygamie doivent à leur tour bien s’occuper de leurs maris pour qu’ils ne prennent pas d’autres femmes. Personnellement, je ne suis pas contre la polygamie ; seulement, tout dépend du comportement de l’homme envers ses femmes ».

Diéliman Bakary Soumano, griot et animateur radio : « Je suis pour la polygamie. Dans le temps, nos arrières grands parents pouvaient marier jusqu’à 30 à 60 femmes. Et cela n’a jamais été un goût effréné pour la femme car, il y avait des objectifs visés. Certains se mariaient à plusieurs femmes pour créer une sorte de rivalité positive entre les enfants afin de les inciter à travailler dur pour réussir leur avenir. En réalité, la polygamie, c’est pour combler un vide ».

Mme Mariko Korotoumou Théra, coordinatrice et régisseur du Programme d’appui au développement économique et social de la culture : « On n’oblige aucun homme à signer la monogamie. La question de régime est très compliquée. Je pense que cela fait l’objet de pressions intitules sur les hommes plus que sur les femmes. Lorsqu’un homme signe un régime monogamique avec sa femme, cette femme subit chaque jour que Dieu fait une agression morale, physique et psychologique dans la famille de son mari. Oui, elle devient gonflée parce qu’elle sait que son mari est monogame et qu’il ne va pas se remarier. Comme s’il n’est pas normal de vivre en harmonie avec son mari ou sa femme sans qu’on vous impose la présence d’autrui. Chez ceux qui se marient sous le régime de la polygamie, il y a également une pression terrible sur les femmes. « Ah oui, continue, je vais me remarier. Continue, on va dire à notre parent de prendre une seconde épouse ». Cependant, que ce soit la monogamie ou la polygamie, les femmes font l’objet de beaucoup de pressions. Alors qu’on ne peut pas vivre dans ces conditions et avoir la possibilité de se mouvoir et de vivre heureuse. Je pense que c’est un problème. Si on pouvait trouver une solution ou par exemple un aliéna plus percutant sur la question dans le Code des personnes et de la famille, ce serait bien. Sinon, on nous fatigue avec cette question de monogamie et de polygamie. Je pense que c’est un droit pour tout être humain de pouvoir vivre sa vie à sa façon, sans être tout le temps contrainte à des pressions. Tout cela réduit les femmes. Il est temps que les choses changent dans notre pays. Les gens pensent que la polygamie est une exigence de la religion musulmane, alors que cela n’a absolument rien à y voir. La religion musulmane n’oblige aucun homme à marier plusieurs femmes, seulement elle exige que chaque femme constitue un ménage. Un homme n’a pas le droit de mettre deux femmes ensemble pour qu’elles passent leur vie à se battre et à s’auto détruire. Ce n’est pas la peine».

Madou Koné, entrepreneur : « Je sollicite la polygamie parce que les femmes sont plus nombreuses que les hommes. Cela permettra à beaucoup de femmes de se faire une idée de la vie de foyer, autrement dit le bonheur d’être une femme mariée. Ce n’est pas méchant ; les femmes doivent savoir supporter cela».

Mme Diakité Kady Sacko, ménagère : « Moi je ne suis pas contre la polygamie. Actuellement, je suis seule avec mes deux garçons ; je sais que tôt ou tard, mon mari va prendre une deuxième car il me le dit tout le temps. Les femmes doivent comprendre que l’homme ne peut pas se limiter à une seule femme. S’il n’épouse pas deux femmes, voire trois ou quatre, c’est qu’il a beaucoup de copines au dehors. Souvent, même avec quatre femmes, certains hommes ont des maîtresses dehors».

Birama Konaté, anthropologue : « A mon humble avis, la question de régime, que ce soit la monogamie ou la polygamie, est une question de mentalité. Je crois que leur conception n’est pas comprise dans notre société. Cela dépend de l’éducation et du comportement de tout un chacun. Je suis pour la polygamie pour beaucoup de raisons. D’abord parce que je suis musulman, ma religion me le permet, mais ne m’oblige pas. Ensuite, c’est pour donner l’opportunité aux autres femmes de se retrouver dans un foyer, parce qu’une femme sans soutien est très généralement exposée au libertinage sexuel ou à la prostitution. C’est aussi une manière d’assoir mon autorité dans ma famille, puisque quand une femme sait que son mari a la possibilité de prendre une seconde femme, elle se comporte correctement dans son foyer. Bref, j’opte pour la polygamie pour être en sécurité. Mais cela ne veut pas dire que je veux obligatoirement prendre une deuxième femme ».


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.