person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Les goûts et les couleurs ne se discutent pas ! - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas !

Société et style de vie

Ce, sans toutefois dénigrer ni mépriser ceux qui ne répondent pas à mes critères. Alors, c’est quoi votre problème ?

Mis à jour le 01 décembre 2020, Miss Epicée
Les goûts et les couleurs ne se discutent pas !

Quand on me demande quel est mon style de fille, je réponds en disant que je n’ai pas de style particulier : jusque là rien d’anormal. Mais lorsque je termine ma réponse en précisant qu’il y’a par contre un certain genre de fille qui ne sont pas de mon goût, et que parmi figurent entre autres « les grosses », ah là certains semblent choquer.

Tout se passe comme si dans notre société, on n’a presque plus le droit de ses choix. Pourtant, chacun de nous, consciemment ou inconsciemment, pratique la discrimination sentimentale sur la base d’un ou de plusieurs critères à l’aune desquels les uns seront éligibles et les autres éliminés. J’entends par discrimination le fait de réserver à une certaine catégorie de personne, un traitement spécifique, au travers d’un critère sans lien objectif avec l’enjeu de la sélection.

En effet, on a tous des critères purement subjectifs pour choisir la personne avec qui on veut être. Aussi normal qu’il est de préférer le thé au café, il est également normal de préférer tel type de personne à tel autre. Partant, il y’en a forcément qui seront écartés, et donc discriminés si l’on peut ainsi dire.

Prenons par exemple le cas d’un homme qui préfère les filles au teint clair, les femmes au teint foncé seront forcément éliminées. De même, prenons le cas d’une femme qui n’a d’attirance que pour les hommes baraqués; eh ben les hommes sans bagage musculaire seront forcément écartés.

Pourquoi une blonde plutôt qu’une rousse ? Pourquoi un grand plutôt qu’un court ? Pourquoi un citadin plutôt qu’un campagnard ? Pourquoi un intello plutôt qu’un bourricot ? Autant de questions dont il ne faut pas attendre de réponses puisque cela relève de la mécanique aléatoire et irrationnel du macrocosme sentimental.

L’amour n’étant pas une science exacte, et les critères des uns n’étant pas plus valables, ni moins pertinents que ceux des autres, on est donc tous coupables et victimes de discrimination sentimentale dans notre quête du bonheur affectif. Pour parler sérieusement, combien ici seraient prêts à sortir avec une personne handicapée ? Personne (ou presque), avouons le ! Alors autant vous ne vous voyez pas être en couple avec une personne handicapée, autant d’autres ne veulent pas sortir avec des grosses, ou avec des femmes qui n’ont pas fait d’études. Et à ce propos, je revendique pleinement ma préférence pour des filles qui ont fait des études. Je vais même plus loin en assumant ce que j’appelle mon « fascisme intellectuel », c’est à dire cette disposition qui consiste à accorder à ceux qui ont fait des études, de la préséance sur ceux qui n’en ont pas fait.

Je vois déjà venir ceux là qui s’apprêtent à juger mes critères comme étant « stricts ». « Stricts » par rapport à quoi ? Ce qui est strict pour vous, peut-être souple pour ceux qui rempliront facilement ces critères, et ma foi il y’en a ! Je vois également venir tous ces éleveurs de cochons et ces planteurs de légumes qui n’étaient pas faits pour l’école, et qui, complexés par mes propos, me diront qu’on peut n’avoir pas fait d’études et être intelligent, je n’en disconviens pas, sauf que depuis que je vous parle, je n’ai pas parlé d’intelligence.

Il faut savoir accepter et respecter que d’autres se basent sur des paramètres autres que les vôtres, pour choisir leur chéri(e). Chacun sort avec qui il veut ! D’ailleurs, il ne vous aura pas échappé qu’en général, les gens se mettent en couple par affinité, c’est à dire avec ceux qui leur ressemblent. Alors, quand je déclare être attiré par une fille qui a fait des études, c’est quelque part parceque moi aussi j’en ai fais. De même, si j’ai de la préférence pour une fille mince plutôt que grosse, c’est sans doute parceque moi aussi je suis mince. Je n’exige donc pas plus de l’autre que ce que moi même j’ai à offrir. Et je ne recherche dans l’autre, que ce que je suis moi même. Ce, sans toutefois dénigrer ni mépriser ceux qui ne répondent pas à mes critères. Alors, c’est quoi votre problème ?

En tout état de cause, que l’on soit sur d’une chose : celui qui prétend gouter à tout, n’a plus du tout de goût. Ceux qui disent qu’ils peuvent sortir avec tout genre de personne, ne sont que de vulgaires menteurs abrutis par une mauvaise foi des plus éhontées, et qui au demeurant, manquent de cran pour dire ce qu’ils pensent véritablement. Il faut arrêter de porter des jugements de valeur sur les goûts des autres, quand vous ne concevez pas qu’on juge des vôtres. Chacun est libre de choisir ce qui lui plait, et mieux placé pour dire ce qui lui sied.

Comme disait Voltaire : « En fait de goût, chacun doit être le maître chez soi ».


Du même contributeur, Miss Epicée


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.