Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Ne soyez pas comme un de ces vaniteux qui pensent être sup.
×
menu
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Société et style de vie

Ne soyez pas comme un de ces vaniteux qui pensent être supérieurs de tous !

23 septembre 2021, Seytoo
Ne soyez pas comme un de ces vaniteux qui pensent être supérieurs de tous !

Si vous avez le sentiment d’être vaniteux, souvenez-vous bien qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous surpasser dans un domaine quelconque, même dans la bêtise.

« Vanité des vanité, tout n’est que vanité ». Par cette phrase, l’ecclésiaste insistait sur la vanité des Hommes et de leurs pensées. La vanité c’est s’enorgueillir de quelque chose qui n’en vaut pas la peine. L’orgueil est déjà une vision déformée dans le sens de l’importance, d’une chose moindre. La vanité est donc le superlatif de l’orgueil. Le vaniteux est celui qui se fait une gloire là où n’en est point ; c’est celui qui croit trouver de la noblesse dans la bassesse.

Le vaniteux est toujours fier : Fier de ce qu’il fait comme de ce qu’il ne fait pas ; de ce qu’il fait en bien comme de ce qu’il fait en mal. Il est la quintessence de l’orgueil, celui qui ne reçoit pas de leçon, qui n’a rien à apprendre de personne parce qu’il connaît déjà tout. Le vaniteux aime à se croire le plus fort et n’a de respect que pour lui-même. Qu’on lui présente une personne de valeur et il l’entraînera sur son propre terrain afin de le défier et, de le terrasser. Il ne se mesure pas à la force de l’autre mais à ses faiblesses car il ne s’aventure jamais qu’en terrain conquis. Peu importe que son adversaire n’ait pas le même champ de compétences, que l’un soit fort là où l’autre est faible, ce qui lui importe c’est de vaincre. Mais il n’y a pas de gloire à cela.

Monsieur vaniteux s’impose toujours par sa science, il a un avis sur tout et se contente rarement d’écouter. Il aime à connaître les vins, non parce qu’ils sont bons ou parce qu’ils accompagnent mieux tel plat, mais parce que personne ne les connaît sinon lui. Il aime à être reconnu par le patron, ou plus modestement le serveur du grand restaurant où il vous conduit, signe qu’il est connaisseur et reconnu comme tel. Il vous parlera de l’auteur que personne n’a lu et de son génie. Il est toujours dans le vrai et, lorsqu’il a tort c’est parce qu’on l’a induit en erreur.

Dans le jeu, le vaniteux va vous révéler sa vraie nature ; ses manigances serviront de base à son arrogance. Il ne joue que pour vaincre, aussi, quand il lui arrivera de perdre, il nourrira une rancœur contre celui qui l’a vaincu et demandera une revanche. Ce serait un geste honorable s’il était motivé par un combat qui fut trop bref, mais il n’est animé que par l’envie de se retirer sur une victoire. Il refusera d’admettre sa défaite, et celle-ci inclus le match nul. Si vous lui offrez de se retirer honorablement, il négociera misérablement comme s’il s’agissait de conclure la vente d’un tapis, comme s’il pouvait encore dicter ses conditions. Le pire c’est qu’il est tant persuadé de sa force qu’il se croit encore en position de le faire.

Toute son enfance, ses parents l’ont congratulé sans jamais l’exhorter à faire mieux. Sans doute sont-ils eux aussi vaniteux et se persuadent-ils d’être les meilleurs, comme d’avoir fait la plus belle des progénitures. C’est comme cela que le vaniteux va prendre goût à la flatterie, laquelle vient nourrir un ego surdimensionné. Il est comme un ballon de baudruche qui se gonfle à n’en plus pouvoir, mais piquez-le là où il ne s’attend pas et il éclate. Chaque fois qu’il est vaincu, il s’effondre en sanglots et il va apprendre à renoncer à tous les combats qu’il ne peut pas remporter avec une certitude totale.

Le vaniteux est un malheureux qui ne vit que de mensonges et d’illusions, un perdant travesti en conquérant, prostitué à la gloire. Il est prêt à tout pour décrocher une médaille, à vendre ses amis et sa famille. Il lui arrive de fasciner et c’est ce qu’il veut, mais il n’a d’intérêt que pour les êtres faibles qui le glorifient alors qu’il les méprise pour leur faiblesse. Il aime a être fort pour s’arroger un pouvoir sur les autres, pour se persuader que l’on ne peut rien contre lui.

Si vous avez le sentiment d’être vaniteux, souvenez-vous bien qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous surpasser dans un domaine quelconque, même dans la bêtise. Sachez encore que la véritable force n’est pas d’écraser le plus faible, mais de le porter. Sachez encore que votre force n’est que toute relative car, ceux qui se savent plus forts que vous, ne se sentent aucun intérêt à vous défier, pas même pour votre éducation car vous n’êtes pas digne de leurs leçons.
▼ Nous vous recommandons