Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Quelle est l’importance d’avoir un esprit de dépassemen.
×
menu
EN
add_shopping_cart

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Société et style de vie

Quelle est l’importance d’avoir un esprit de dépassement dans votre vie ?

26 octobre 2021, Seytoo
Quelle est l’importance d’avoir un esprit de dépassement dans votre vie ?

Il n’y a de dépassement que dans le soi, toute prétendue ascension qui sacrifie la vérité de l’être aux circonstances et situations, n’est que fourvoiement d’aveugle.

L’homme d’importance dans un monde égoïste et méchant qui tend à éclipser le beau et le grand par la critique amère et mesquine, doit affirmer ce qu’il est avec véhémence. Et, dans un monde où l'altération des paradigmes et repères spirituels, intellectuels, moraux, et esthétiques dévient l'entendement, dévorent le sens, en déshumanisant les consciences et en aliénant l'humain par les rudiments du faux dépassement préconisé par l'institution sociale corruptrice, il faut l'affirmation forte des valeurs véritables par ceux qui les gardent malgré la déroute du grand nombre.

Pour évoquer le dépassement, il est essentiel de préciser que l’élévation suprême, le vrai dépassement donc, ne peut viser que soi et que la seule réussite existentielle qui soit, ne s’atteint que par le travail de soi de chaque conscience marchant vers les horizons des latences de sa nature à accomplir. L’homme ne peut que se dépasser lui-même. Dépasser autrui dans un ou des domaines particuliers procure certes une fierté si ledit dépassement est authentique et tient de l’intrinsèque, mais tout dépassement extrinsèque qui nourrit l’esbroufe bête des compétitions sociales est un effondrement dans la vanité qui altère la vraie fierté et dénature l’orgueil humain. Se dépasser par le talent est grand, se dépasser par l’énnaturation, c'est-à-dire en ancrant la vérité spirituelle pour vivre le divin et rencontrer le Père, est la sagesse de l’accomplissement des élus qui ont accepté la grâce de Dieu.

Il n’y a de dépassement que dans le soi, toute prétendue ascension qui sacrifie la vérité de l’être aux circonstances et situations, n’est que fourvoiement d’aveugle. Le plus grand mal de l’humanité consiste au faux dépassement qu’imprime l’orgueil dévié en vanité à travers le fait d’assumer des situations dans le feu des conjonctures. Se Dépasser, c’est se construire en esprit selon la vocation métaphysique qui appelle l’homme à Dieu.

Le vrai dépassement de soi commence quand l’esprit prend conscience de lui-même et se pose pour identifier ses ressources à exploiter, orienter pour les transformer en énergie et puissance d’action dans ce monde qui est un tremplin de son évolution ontologique.

La peur des bonnes tentatives qui forcent les ressources intrinsèques à se manifester et se dépasser, est sans doute la cause du nivellement par la moyenne voir la bassesse qui constitue le standard de la société. Si tu n'oses et mets en ce que tu te reconnais et oses, tout l'effort de dépassement que tu peux, tu ne seras rien que la caricature de toi-même.

La société de domination oligarchique est foncièrement contre toute élévation de l’homme et c’est pourquoi, elle fait intervenir en tout domaine de l’existence un populisme pourrisseur de l’imaginaire. Car l’imaginaire est la sphère des visions et projections collectives mélioratives, libératrices ou, au contraire, autodestructrices et défaitistes. Quand un imaginaire va au sous-sol de l’abysse dans les bas-fonds les plus complaisants et médiocres du populisme, du loisir idiot, de la niaiserie, du succès populacier avec les clowns politiques et littéraires qui désignifient les institutions du pouvoir et les académies, l'on comprend que l’ordre du monde qui le nourrit comme un dépassement macabre, soit entièrement contre l’humanité, totalement abêti et dénaturé.
▼ Nous vous recommandons