person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Racisme contre Tidjane Thiam: Est-il tant que nous Africains boycottions les entreprises Suisses ? - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Racisme contre Tidjane Thiam: Est-il tant que nous Africains boycottions les entreprises Suisses ?

Africa

Trop c'est trop. Si certains pays continuent de maltraiter d'autres groupes ethniques, c'est parce que nous les leur permettons ; c'est parce que nous ne répondons pas réciproquement à leurs mauvais traitement.

Mis à jour le 23 octobre 2020, Jolof
Racisme contre Tidjane Thiam: Est-il tant que nous Africains boycottions les entreprises Suisses ?

Selon un récent article du New York Times, Tidjane a clairement été victime de racisme. Malgré qu’il ait redressée le Crédit Suisse qui était en difficulté pendant une période tumultueuse, Tidjane Thiam a été insulté, maltraité et injustement expulsé de la banque qu'il a « réparée ». Ses records ont fait de lui l'un des Africains les plus admirés au monde. Avant le Credit Suisse, il a doublé le profit du géant britannique de l’assurance, Prudential, où il a également triplé le cours de l’action en quelques années.

Malgré son succès, malgré le sauvetage du Credit Suisse, les Suisses lui « crachent » dessus. Ce n’est qu’une des nombreuses situations injustes où des Noirs qui travaillent dur ont été maltraités, exploités et rejetés. La question que nous nous posons est de savoir pourquoi devons-nous continuer à vivre ce genre de situations ? Que pouvons-nous faire ? Ou mieux, que devons-nous faire contre le racisme à partir de maintenant pour changer la situation ?

Eh bien, voici une solution qui ne nécessite ni violence ni cri : boycottez les entreprises suisses en n'achetant pas leurs produits et en ne leur vendant pas nos ressources naturelles.

Alors que les Suisses maltraitent les Africains quelle que soit leur contribution à l'économie suisse, les entreprises suisses gagnent des milliards de francs suisses (CHF) grâce aux ressources naturelles obtenues d'Afrique. Nestlé et Glencore sont deux des plus grandes entreprises suisses qui bénéficient largement de l'Afrique.

Vous êtes-vous déjà demandé d'où venait la plupart du chocolat ? Eh bien, ce qui est certain, c’est que sans le cacao de Côte d’Ivoire et du Ghana, il n’y aura probablement pas de chocolat pour les amoureux du monde entier. La Côte d’Ivoire, pays d’origine de Tidjane Thiam, est le plus grand producteur de cacao au monde. Pour lutter contre le racisme, il est important pour nos dirigeants ivoiriens de boycotter les entreprises suisses jusqu'à ce qu'elles décident d'agir de manière équitable avec nos concitoyens africains qui y vivent.

Et Glencore ? Combien d'argent Glencore gagne-t-il dans des pays africains comme l'Afrique du Sud grâce aux mines d'or ? En tant qu'Africains, allons-nous fermer les yeux, laisser une telle entreprise suisse continuer à exploiter l'Afrique pendant que nous sommes maltraités en Suisse ? Quand allons-nous agir ?

Trop c'est trop. Si certains pays continuent de maltraiter d'autres groupes ethniques, c'est parce que nous les leur permettons ; c'est parce que nous ne répondons pas réciproquement à leurs mauvais traitement. Et si nous, Africains, décidions de riposter ? En ce qui concerne les ressources naturelles dont le monde a besoin, l’Afrique ne peut jamais être oubliée. Il nourrit le monde avec du chocolat, même quand le monde ne le sait pas. L'Afrique fait briller le monde de diamants et d'or, même si la plupart des gens ne le savent pas. Et si l'Afrique décidait, par tous les moyens nécessaires, de rompre avec les pays, comme la Suisse, qui se comportent mal à l'égard du peuple Africain ?

Il est temps que nous osions agir, en utilisant le pouvoir que nous avons sur nos ressources naturelles. Si nécessaire, obtenons les armes militaires dont nous avons besoin pour protéger nos ressources, nous-mêmes, et vendons ensuite uniquement aux pays qui nous respectent et non à ceux qui ne peuvent pas nous « accepter » quelle que soit notre contribution à leur économie.

Assez c'est assez, passons à l'action !


Du même contributeur, Jolof


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.