Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Ramadan : Que faire quand on mange ou boit pendant le jeûne.
×
menu
EN
shopping_cart

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Club

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Société et style de vie

Ramadan : Que faire quand on mange ou boit pendant le jeûne, par oubli ?

18 octobre 2021, Seytoo
Ramadan : Que faire quand on mange ou boit pendant le jeûne, par oubli ?

Quel est le statut en regard de l'Islam pour celui qui aurait mangé ou bu involontairement ? Par ailleurs, incombe-t-il à celui qui l'ait vu de lui rappeler qu'il ne doit pas manger ?

Pour celui qui mangerait ou boirait par simple oubli, son Jeûne reste valable. Toutefois, s'il venait à se rappeler son état de Siyâm, il doit cesser immédiatement de manger. Même si ce dernier à fait parvenir un morceau d'aliment ou une gorgée d'eau dans la bouche, il doit tout de même tout recracher. La preuve que son jour est encore valable s'avère dans le hadîth, rapporté par Aboû Hourayra et selon lequel le Prophète a dit : « Quiconque ayant oublié qu'il est en train de jeûner, se met à boire ou à manger, il doit continuer son Jeûne car le Seigneur l'a en fait nourri et abreuvé. » D'autre part, il ne sera pas compté une faute à celui qui l'aurait commis par oubli comme le stipule clairement le Verset suivant : (Seigneur ! Ne nous blâme point pour nos oublis ou nos erreurs), et au Seigneur de répondre : « Je consens ! » Pour celui qui l'aurait vu manger, il doit lui rappeler sur-le-champ car il lui est requis de proscrire le mal et d'y remédier étant donné que le Prophète a formellement déclaré : « Quiconque parmi vous, voit un mal doit y remédier par les actes. S'il ne peut le faire, qu'il le fasse alors par la langue, et s'il ne peut le faire qu'il le fasse alors par le cœur. » Il va sans dire que le fait de boire ou de manger pendant le Ramadhan est un mal, qui peut se voir pardonner certes en cas d'oubli. De savoir que cette erreur n'est pas comptée, ne signifie en rien pour celui qui la voit de ne pas y remédier.
▼ Nous vous recommandons