Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Quelles sont les traditions vestimentaires au Sénégal.
×
menu
EN
shopping_cart

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Club

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Société et style de vie

Quelles sont les traditions vestimentaires au Sénégal ?

18 octobre 2021, Seytoo
Quelles sont les traditions vestimentaires au Sénégal ?

Bien que le style vestimentaire à l'Occidentale se retrouve au Sénégal, en particulier dans les grandes villes comme Dakar, les Sénégalaises et Sénégalais portent essentiellement l'habit traditionnel. Il se compose le plus souvent de pagnes et de boubous.

Bien que le style vestimentaire à l'Occidentale se retrouve au Sénégal, en particulier dans les grandes villes comme Dakar, les Sénégalaises et Sénégalais portent essentiellement l'habit traditionnel. Il se compose le plus souvent de pagnes et de boubous.

Le boubou, m'boubeu en wolof qui signifie vêtement, est porté aussi bien par les femmes que par les hommes.
Chez les femmes, le boubou a la forme d'une tunique largement ouverte sur les côtés, avec une encolure assez généreuse qui tend à glisser sur l'épaule. Selon le tissu utilisé, le boubou peut se porter aussi bien comme un vêtement ordinaire, de tous les jours ou bien comme une tenue d'apparat pour les fêtes. Ces boubous peuvent être brodés. On retrouve des broderies au niveau de l'encolure et du dos ainsi que sur les poches des boubous masculins. Chez les hommes, le boubou diffère au niveau de l'encolure, laquelle est triangulaire alors qu'elle est ronde chez les femmes.

Le pagne accompagne, soit assorti, soit en contraste, le boubou. Il existe de grandes variétés dans le pagne. Il peut-être long ou court, emperlé ou brodé, troué ou transparent… La palette des couleurs est encore très étendue. Le pagne s'utilise dans la vie de tous les jours et en n'importe quelle circonstance.

Chez les Wolof et les Sérère, les femmes portent des pagnes aux couleurs vives, aux dessins batikés ou imprimés industriellement. Seule la femme mouride remplace le pagne par un voile.

La femme Diola utilise plutôt le pagne que le boubou et l'homme s'habille d'une tunique en coton qui lui descend jusqu'aux genoux, avec une poche sur le devant et sans couture sur les côtés.

Les hommes Peul nomades accompagne leur boubou bleu foncé en laine d'une culotte courte bouffante, tandis que les femmes porte un pagne court en coton de couleur noire.

Chez les Toucouleur, la tunique de l'homme est courte et blanche par-dessus laquelle se superpose un grand boubou avec une poche triangulaire et en dessous un pantalon court et bouffant. La femme porte une petite chemise en dessous du pagne.

Durand les périodes de fêtes, le costume traditionnel des Bassari se compose d'une peau de chèvre ou de singe attachée au niveau des reins et d'un cache-sexe en fibre tressée chez les hommes. Les femmes, danseuses, portent une parure composée d'un pagne en perles de couleurs vives, descendant jusqu'à mi-cuisse et se terminant par une frange de clochettes qui tintent à chaque mouvement de la danse.
▼ Nous vous recommandons